dimanche 28 septembre 2014

L'allaitement en France aujourd'hui - Semaine Mondiale pour l’Allaitement Maternel

L’allaitement, c’est pratique !


Alors que les bienfaits du lait maternel concernant la santé de l’enfant sont aujourd’hui admis de tous, l’allaitement peine pour faire reconnaître sa praticité face au biberon, présenté depuis des décennies comme objet pratique et libérateur.

Pourtant, on ne saurait résumer les avantages de l’allaitement à une considération purement médicale, même si cet aspect est déjà une praticité en soi.

Le lait maternel est parfaitement et forcément* adapté au bébé. D’un point de vue biologique, le lait de sa propre espèce est l’alimentation de choix pour le nouveau-né. Le lait maternel a une composition idéale pour favoriser la croissance et le développement du bébé de manière optimale. Il évolue en fonction de l’âge de l’enfant pour être toujours aux plus proches des besoins dictés par sa croissance. 

Sa digestion est également facile et rapide, son absorption intestinale presque totale, produisant très peu de résidus à éliminer. Bien sûr, les bébés allaités peuvent souffrir de troubles digestifs (coliques, reflux) mais le lait lui-même n’en sera pas la cause. 

Outre une évolution au fil du temps, le lait se modifie aussi au cours d’une tétée : d’aqueux en 
début (pour étancher la soif), il se fait plus gras et nourrissant vers la fin. 

* seule une maladie rare, la galactosémie congénitale ne permet pas l’allaitement maternel, pas plus 
qu’elle ne permet l’utilisation des laits infantiles classiques, c’est-à-dire fabriqués à partir de lait de 
vache 

Le lait maternel ne nécessite aucune préparation. Il est prêt au moment où le bébé en a besoin, y compris la nuit, et de suite à une température idéale. Le sein maternel ne requiert aucune mesure particulière avant une tétée, ni après. Les règles d’hygiène strictes à respecter lors de l’utilisation de biberons ne s’appliquent évidemment pas à l’allaitement maternel, ce qui implique aussi un gain de temps considérable et une source de stress en moins. 

Le goût du lait maternel est varié, puisque lié à la nourriture ingérée par la mère. Les repas du bébé allaité ne sont donc pas routiniers, alors que les préparations de lait infantile n’offrent bien sûr pas de changement gustatif au fil des jours. 

Par ailleurs, ce goût est en continuité avec celui du liquide amniotique absorbé par le fœtus au cours de la grossesse. D’une part, l’enfant reçoit des goûts familiers, et d’autre part, cette diversité commence déjà son éducation au goût. Il est montré que la diversification des enfants allaités est souvent plus facile que ceux nourris aux préparations lactées pour nourrissons. Cette découverte précoce des saveurs participe aussi à la prévention de l’obésité plus tard. 

Un des grands avantages de l’allaitement maternel est la souplesse de vie qu’il procure à la  famille. Aucune boite ni bouteille d’eau n’est à transporter en balade. Aucun horaire imposé par une tierce personne n’est à suivre : le nourrisson est allaité en fonction de ses besoins, c’est la loi de l’offre et la demande. L’inquiétude des millilitres non bus, ou au contraire des millilitres réclamés n’a plus lieu d’être. 

Dans notre société conditionnée par les normes des laits infantiles (nombre de biberons aux volumes précis, horaires à respecter...), cette liberté peut être néanmoins génératrice de stress pour la mère, qui doit juste faire confiance à son bébé et à elle-même. Le manque d’information et de soutien des mères qui allaitent peut rendre cette prise de confiance peu aisée. C’est néanmoins une grande fierté pour les mères de dépasser cette angoisse et de découvrir qu’il est possible de nourrir son enfant sans contrainte extérieur et en parfaite autonomie.

La situation particulière de la France 

  • 66% des femmes allaitent à la sortie de la maternité en 2006 contre 31% en 1972. 
  • Ce taux chute au-delà de trois mois, alors que la Haute Autorité de Santé le préconise jusqu’à 6 mois en exclusif et jusqu’à 2 ans et plus, selon les désirs de la mère et de l’enfant 
  • Au moins 400 000 femmes ne réalisent pas, chaque année, leur projet d’allaitement.
  • Cependant, les choses progressent même si les femmes sont toujours aussi démunies pour conduire sereinement leur allaitement dans la pratique quotidienne.

Les recommandations du PNNS, Plan National Nutrition Santé 

  • L’allaitement maternel constitue la référence pour l’alimentation du nourrisson pendant les premiers mois de la vie. Le lait de femme est le mieux adapté aux besoins du nourrisson. 
  • La promotion de l’allaitement maternel est un des objectifs spécifiques du Programme National Nutrition-Santé (PNNS), avec l’arrêt de l’augmentation de la prévalence de l’obésité, la prévention de la carence en fer, en calcium et en vitamine D, et la prise en charge de l’allergie alimentaire.
  • Que ce soit pour des raisons psychoaffectives, nutritionnelles ou environnementales, l’allaitement maternel apporte un bénéfice sur le plan cognitif qui persiste à l'âge adulte.
  • Sous réserve qu’il soit exclusif et dure plus de trois mois, l’allaitement maternel diminue la morbidité et la mortalité chez l’enfant au sein, y compris dans les pays industrialisés.
  • L’allaitement maternel est une pratique intime, dont le choix revient aux mères, une pratique culturelle à replacer dans l’histoire de notre société. C’est un droit à protéger et à encourager. Il permet un plaisir affectif partagé mobilisant tous les sens du bébé.
  • Les objectifs chiffrés du PNNS étaient de 70% d'allaitement à la naissance en 2010.

Si vous aimez allaiter et partager sur l’allaitement, je vous invite à rejoindre "La rencontre de Grande Tétée 2014"


La neuvième Grande Tétée aura lieu le dimanche 12 octobre 2014, à 11 heures. Les mères qui allaitent et leurs familles se réuniront pour une photographie souvenir en simultané dans 
près de 80 villes en France. 

La Grande Tétée 2014 ouvre la SMAM (Semaine Mondiale pour l’Allaitement Maternel) organisée chaque année par la Cofam. Cette année, la SMAM aura lieu du 12 au 19 octobre 

Le thème de la SMAM cette année est « L’allaitement, un atout pour la vie ». La Grande Tétée a choisi un thème différent de celui de la SMAM, qui est une application au quotidien de l’allaitement, « L’allaitement, c’est pratique ».

Plus d'infos sur grandetetee.com


vendredi 28 février 2014

Ce nouveau-né ne veut pas être séparé de sa maman ! [Vidéo]

Il n'est pas facile de faire ses premières découvertes de la vie pour un bébé.

Aux premières heures de sa naissance,  c'est naturellement qu'un bébé cherche refuge et sécurité auprès de ce qu'il connait le mieux, sa maman.

Une splendide vidéo capturée par un papa de ce magnifique moment entre un nouveau-né et sa maman.

Qu'en pensez-vous ?

vendredi 22 novembre 2013

Vidéo émouvante bébé : Un an de la vie d'un bébé prématuré


Un papa, photographe professionnel, a filmé très intimement la première année de vie de son fils né prématurément. 

Miles est né 3 mois et demi avant date prévue d'accouchement. Le bébé pesait 600 grammes à sa naissance et il a passé 107 jours à l’hôpital des enfants de Columbus dans l'Ohio aux USA.

Il a filmé avec beaucoup de tendresse cette vie à trois. Ce bébé semble si fragile au début de cette bouleversante vidéo, dans les bras de sa maman qui fond en larmes. A la fin de la vidéo, on verra pourtant un enfant plein d'énergie et souriant comme beaucoup d'enfants de son âge.



C'est touchant, non ?

Source 7sur7.be et Vimeo