jeudi 13 septembre 2007

Bebe : Retarder la coupure du cordon reduit les risques d anemie

Les médecins et sages-femmes devraient retarder le moment de couper le cordon ombilical au moment de la naissance pour réduire le risque d'anémie chez les bébés, selon un obstétricien britannique de renom.
Les recherches du docteur Andrew Weeks de l'université de Liverpool, publiées vendredi dans le British Medical Journal (BMJ) suggèrent que conserver intact le cordon ombilical pendant trois minutes permet d'accroître sensiblement le niveau de fer dans l'organisme du bébé réduisant ainsi les risques d'anémie. Les bébés nés prématurément en bénéficieraient particulièrement, selon le docteur Weeks.
OxygèneSelon cette étude, la moitié des maternités britanniques coupe le cordon ombilical immédiatement à la naissance alors que le conserver un moment permet d'envoyer un sang riche en oxygène dans les poumons du nouveau né jusqu'au moment où sa respiration est pleinement stabilisée et d'accroître son taux en fer, selon le Dr Weeks.
Le médecin note toutefois que retarder le moment où le cordon ombilical est coupé est plus délicat dans le cas de naissances prématurées ou de césariennes mais que ces bébés profiteraient particulièrement d'une telle procédure. "Il y a maintenant des éléments solides qui permettent d'établir que la section immédiate du cordon ombilical n'est bénéfique ni pour la mère ni pour le bébé, et peut même être préjudiciable", écrit le Dr Weeks dans le BMJ.
"L'Organisation mondiale de la santé comme la Fédération internationale de gynécologie et d'obstétrique ont supprimé de leurs recommandations la section immédiate du cordon ombilical. Il est temps pour les autres de suivre cette voie et de trouver les moyens pratiques d'incorporer dans les procédures d'accouchements celle consistant à retarder la coupure du cordon ombilical", recommande le Dr Weeks.