vendredi 26 octobre 2007

BabyFirst, un chaine de télé pour les bébés de moins de 3 ans

On connaissait Tiji, Piwi, Gulli, Canal J... voici désormais BabyFirst TV. Piwi se targuait déjà de pouvoir éduquer les enfants de 3 à 6 ans, BabyFirst tape encore plus fort, en proposant aux parents de participer à l'éveil de leur progéniture de 6 mois à 3 ans. Cette télé des bébés a été lancée le 16 octobre en France sur le bouquet satellite Canalsat. Selon la chaîne, diffusée aux Etats-Unis depuis 2004, la programmation diurne favoriserait l'éveil et l'apprentissage, alors que les programmes du soir auraient des vertus relaxantes. Pour être sûr de capter l'attention des tout-petits à n'importe quelle heure, elle émettra 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Les fondateurs vont même jusqu'à affirmer que "c'est l'outil ludo-éducatif que les parents attendaient", et que BabyFirst peut "sensibiliser les enfants à l'amitié et à l'altruisme". Les émissions s'articulent autour de six thèmes: l'imaginaire, le langage, les chiffres, les cinq sens, les relations à autrui, les formes et couleurs. Face au slogan, "Regardez votre bébé s'épanouir", on reste circonspect: un enfant peut-il vraiment apprendre les formes, les cris des animaux et les noms des vêtements grâce à une télévision? Ou les parents risquent-ils surtout de regarder leur bébé s'abrutir? Jean Charmoille, pédopsychiatre, refuse de diaboliser la télévision. C'est son usage qui peut poser problème: l'enfant est-il seul devant l'écran ou y a-t-il un médiateur avec lui? "C'est le rapport entre l'enfant et celui qui s'en occupe qui est en cause. Pour favoriser le développement psychique, il faut qu'il y ait un échange entre le bébé et un adulte 'investi'. "Inconsciemment, ce qui se joue dans la tête de l'enfant, c'est: que veux-tu me faire voir? Il faut qu'il comprenne que les programmes lui sont proposés par la personne en qui il a confiance." Le vrai danger serait donc de réduire l'enfant à une position d'"idolâtrie", c'est-à-dire figé devant une image à laquelle il croit entièrement, sans parole. Un soulagement, au moins, sur un point: BabyFirst a décidé de ne pas diffuser de publicité.