mardi 16 octobre 2007

Une grossesse sur cinq se termine par un avortement

Une grossesse sur cinq, dans le monde, se termine par un avortement et près de la moitié des avortements sont pratiqués dans des conditions dangereuses, selon une étude. Le nombre de grossesses (incluant naissances vivantes, fausses-couches, morts-nés, interruptions volontaires) est estimé en 2003 à 205 millions, dont 20% se sont terminées par une interruption volontaire de grossesse. En Europe de l'Est, près de la moitié des grossesses ont fini par un avortement. Le taux d'avortements au niveau mondial a diminué de 17% entre 1995 (46 millions) et 2003 (42 millions), selon des estimations basées sur des données nationales officielles et des études. Sur 1.000 femmes âgées de 15 à 44 ans, 29 ont eu un avortement en 2003, contre 35 en 1995. L'Europe de l'Ouest a le taux d'avortements le plus bas en 2003 (12 pour mille). Sur la même période, les avortements pratiqués dans de mauvaises conditions n'ont pas diminué (48%). Ils ont lieu pour la plupart dans des pays en développement (97%). La diminution du taux d'avortements a été plus importante dans les pays développés que dans les pays en développement. Dans les pays développés, la baisse la plus notable concerne l'Europe de l'Est (44 avortements pour mille en 2003 contre 90 pour mille en 1995). "La réduction du taux d'avortement coïncide avec une augmentation importante de l'utilisation de la contraception", souligne l'étude. (belga) > Réagir sur le forum bébé