jeudi 11 septembre 2008

Une femme de 59 ans accouche de triples a Paris

Une femme de 59 ans a donné naissance à trois bébés en bonne santé dans la nuit de samedi à dimanche à la maternité parisienne de Port-Royal (hôpital Cochin), a indiqué la porte-parole de l'hôpital lundi.

L'information avait été révélée un peu plus tôt lundi sur le site du quotidien Le Parisien, qui avait annoncé jeudi dernier la grossesse de Française d'origine asiatique âgée de 59 ans, qui a bénéficié d'un don d'ovocytes au Vietnam.

Les bébés, a précisé l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), sont nés par césarienne dans le service du professeur Dominique Cabrol. Il s'agit de deux petits garçons, qui pèsent respectivement 2,320 kg et 2,090 kg et mesurent 47 cm et 46 cm, et d'une petite fille de 2,420 kg et 46 cm.

"Tout s'est très bien déroulé", a précisé l'AP-HP.

Le don d'ovocytes est encadré en France par la loi de bioéthique de 1994 revue en 2004, qui impose un don volontaire, anonyme et gratuit. La receveuse doit souffrir d'une infertilité pathologique, ou il doit exister un risque de transmission d'une maladie grave à l'enfant. Le couple doit être en âge de procréer, et la majorité des centres français autorisés fixent la limite d'âge de la receveuse à 42 ans, voire 40 ans, du fait du trop faible nombre de donneuses.

La donneuse doit avoir déjà eu au moins un enfant et être âgée en principe de moins de 37 ans.

A ce jour, environ un millier d'enfants sont nés en France de don d'ovocytes. Les attentes pour les couples sont souvent longues, variant selon l'Agence de biomédecine de 6 à 60 mois.

Une femme de 62 ans avait déjà donné naissance à un enfant en 2001, à Fréjus (Var), suite à une fécondation artificielle. Plusieurs cas de grossesses tardives suite à fécondation artificielle sont intervenus aussi à l'étranger, mais une naissance de triplés n'a a priori jamais été recensée. Cette année, une Indienne de 70 ans avait donné naissance à des jumeaux suite à une fécondation in vitro.

Un autre cas de grossesse multiple tardive, celui d'une femme de 43 ans, dans le coma depuis juin après avoir accouché de triplés au centre hospitalier universitaire d'Angers, également évoqué jeudi par le Parisien, avait été confirmé par le CHU d'Angers - Afp