mardi 28 octobre 2008

Gillian Anderson a accouche

gillian anderson enceinte Gillian Anderson est maman pour la troisième fois. L'actrice américaine a mis au monde un petit garçon, mercredi dernier. Alors que son "équipier", l'agent spécial Fox Mulder alias David Duchovny, vit des jours difficiles, après sa séparation avec sa femme Tea Leoni, l'agent Scully, quant à elle, roule sur le bonheur. A 40 ans, l'héroïne de X-Files, Gillian Anderson vient de mettre au monde un petit Felix. L'actrice et son compagnon, l'homme d'affaires Mark Griffiths sont aux anges. Felix rejoindra Oscar, son frère âgé de deux ans et sa grande soeur Piper issue du premier mariage de Gillian avec le directeur artistique de X-Files, Clyde Klotz.

Eviter la cellulite pendant la grossesse

Grossesse et cellulite sont liées, à cause du bouleversement hormonal qu'entraîne la grossesse. Mais pouvons-nous, malgré tout, nous débarrasser de la cellulite – voire empêcher son apparition?

Pourquoi la grossesse est-elle une situation à risque de cellulite?

Tout d’abord, la cellulite semble sensible aux hormones sexuelles féminines: les œstrogènes. L’apparition de la cellulite débute au moment de la puberté et tend à s’accentuer avec les évènements hormonaux: contraception et autres traitements hormonaux, grossesse et allaitement. Il faut savoir que les œstrogènes stimulent le stockage des graisses (réserve énergétique), particulièrement utiles en prévision de la grossesse et de l’allaitement. L’intervention d’une autre hormone jouerait un rôle important: la prolactine. Celle-ci est naturellement produite afin de préparer les glandes mammaires à l’allaitement. Mais elle contribue, elle aussi, à stimuler la formation de réserves de cellules graisseuses, tandis qu’elle augmente la rétention d’eau dans ces mêmes tissus graisseux. Et enfin, dans les dernières semaines de grossesse, le poids et le volume du bébé renforcent ce phénomène en comprimant les vaisseaux sanguins. Le retour veineux est freiné, ce qui entrave la circulation veineuse dans les régions propices à l’accumulation de cellulite: cuisses, hanches, fesses.

Les consignes anti-cellulite chez la femme enceinte 

1. Veiller à ne pas prendre trop de poids.
2. Eviter les excès de graisses, particulièrement animales.
3. Faire le plein d’oméga-3: manger du poisson deux fois par semaine, en privilégiant les petits poissons (sardine, maquereau, saumon…).
4. Eviter les excès de sel, le port de talons hauts, les stations assises prolongées et de croiser les jambes… Car ces facteurs entravent la circulation sanguine.
5. Pratiquer régulièrement une activité physique compatible avec le stade de la grossesse.
6. Et enfin, allaiter le plus longtemps possible. L’allaitement exclusif s’accompagne d’une perte plus rapide du poids pris durant la grossesse, et réduit également la cellulite.

Source : E-sante.be

dimanche 19 octobre 2008

Le "bateau de l'avortement" arrive en Espagne

Bateau de l'avortement, woman on waves Le "bateau de l'avortement", navire de l'association néerlandaise Women on Waves, est arrivé jeudi dans la soirée dans le port de Valence (Espagne), où il a été accueilli par une manifestation d'adversaires de l'avortement. Le bateau, sorte de clinique flottante, prévoit d'embarquer des femmes à partir de vendredi pour pratiquer des avortements dans les eaux internationales au large de l'Espagne, a expliqué sur son site internet Women on Waves, qui défend le droit des femmes à l'interruption volontaire de grossesse. Protestations Le navire battant pavillon des Pays-Bas, les avortements pratiqués à bord se font dans le cadre de la loi néerlandaise, plus libérale que la législation espagnole en la matière. Une centaine de militants de l'association anti-avortement espagnole Provida ont protesté jeudi soir contre l'arrivée du navire, certains criant "Assassins" et "Non à l'avortement". Pour éviter des incidents, la police a formé un cordon de sécurité entre ces militants et plusieurs centaines d'activistes pro-avortement, ont ajouté les médias. L'actrice Pilar Bardem, mère de Javier Bardem, qui a obtenu cette année l'Oscar du meilleur second rôle masculin, a prononcé un discours en faveur du droit à l'avortement, appelant au "respect" des femmes qui ont pris la "très difficile" décision de mettre fin à une grossesse. Avant l'arrivée du navire de Woman on Waves, le maire conservateur de Valence, Rita Barbera, a qualifié sa venue de "provocation qui suscite l'indignation". "Je suis personnellement contre ce bateau", a-t-elle dit. Interruption limitée En Espagne, l'interruption volontaire de grossesse est dépénalisée depuis 1985 mais seulement en cas de viol (avortement dans un délai maximum de 12 semaines de grossesse), de malformation du foetus (22 semaines) et lorsqu'il y a "danger pour la santé physique ou psychique de la mère" (sans limitation de temps). Le bateau de Women on Waves s'est déjà rendu au large de l'Irlande en 2001, de la Pologne en 2003 et du Portugal en 2004 (ce pays a finalement autorisé l'avortement en 2007).

mercredi 15 octobre 2008

Bébé arrive et mon aîné est jaloux !

Enfant jaloux, colère contre bébé Amélie, trois ans, a un petit frère âgé de quatre mois. Elle a bien réagi à sa naissance, et s'est même montrée enthousiaste dès l'annonce de la grossesse. Ses parents étaient bien heureux de la voir réagir aussi positivement, car ils anticipaient un sentiment de jalousie, d'insécurité ou de rivalité chez leur grande fille. Mais voilà que depuis quelques jours, Nathalie, sa mère, remarque qu'elle a recommencé à sucer son pouce et qu'elle lui demande souvent si elle l'aime. Lorsqu'elle a amené les enfants au parc, les autres mamans lui ont dit que cela pouvait être une réaction à l'arrivée du petit frère. De retour à la maison, Nathalie confie à son conjoint qu'ils se sont réjouis trop vite et que, finalement, Amélie a une petite réaction négative à la présence de son frère. Sans se décourager, puisque la réaction est légère, les deux parents se demandent comment aider Amélie à s'adapter à son nouveau statut de grande soeur... Parents anxieux et en quête d'harmonie familiale parfaite, rassurez-vous! L'arrivée d'un nouvel enfant dans la famille implique une période d'adaptation pour TOUS les membres de la famille, vous y compris! Si vous-mêmes, adultes expérimentés et pleins de ressources, avez besoin de temps pour vous adapter, imaginez pour un enfant de trois ans! Les aînés d'une famille peuvent ressentir de l'insécurité à l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite soeur. Cette insécurité peut se manifester d'une manière très variable d'un enfant à l'autre. Les réactions peuvent varier entre l'agressivité, les comportements de régression (revenir à des comportements de bébé comme sucer le pouce, mouiller sa culotte, demander la sucette, parler en bébé...), la recherche d'attention et l'anxiété (ex. : pleurs avant le dodo). En tant que parent, il ne faut pas percevoir ces réactions comme un signe que notre aîné n'aimera jamais son petit frère ou sa petite soeur. Il s'agit simplement d'un signe que votre grand garçon ou votre grande fille a besoin de votre aide pour s'adapter aux changements que bébé apporte à la famille. Au lieu de vouloir absolument que vos deux enfants s'aiment inconditionnellement et de «forcer» l'aîné à accepter le cadet, validez son émotion. Reconnaissez que ses émotions sont normales. En fait, trop forcer les choses peut rendre le petit encore plus aversif aux yeux de l'aîné... L'important, c'est surtout que les deux enfants se sentent aimés de leurs deux parents. Pour sécuriser l'aîné et faciliter son adaptation, plusieurs solutions peuvent être mises de l'avant. Premièrement, vous pouvez regarder avec lui des photos de votre grossesse (lorsque vous l'attendiez), des photos de lui lorsqu'il avait le même âge que son petit frère ou sa petite soeur. Cela lui permettra de réaliser, avec preuves à l'appui, que ses parents étaient tout aussi heureux lors de son arrivée et que lui aussi a reçu les mêmes soins et les mêmes petites attentions que le nouveau venu. Ensuite, on peut impliquer l'aîné dans les soins à donner au petit (ex. : lui chanter une berceuse avant le dodo, lui donner sa sucette...). Cela favorisera une interaction et un attachement entre eux. Votre aîné pourrait également se sentir valorisé par sa capacité à donner ces soins. Toutefois, s'il refuse de vous aider et ne montre pas d'intérêt aux soins à prodiguer au bébé, lâchez prise. Cette solution ne sera efficace que si ça l'intéresse et si ça le valorise. Il est également important que l'aîné sente qu'il a des privilèges de grand frère ou de grande soeur (ex. : jouer à des jeux de «grands» pendant que bébé dort), surtout s'il semble envieux ou jaloux des soins et de l'attention donnés à bébé. Vous pouvez aussi tenter de favoriser les interactions entre eux en faisant remarquer à l'aîné les réactions positives de bébé à son endroit. N'oubliez pas d'accorder régulièrement des moments de rapprochement à votre aîné. Cela le sécurisera, car il se rendra compte que maman et papa l'aiment tout autant et qu'ils le considèrent toujours comme ayant une place importante dans la famille. Enfin, le fait de lire des livres d'histoire dans lesquels un enfant a un nouveau frère ou une nouvelle soeur lui permettra de réaliser qu'il n'est vraiment pas le seul au monde à vivre cette situation. Parfois, la rivalité entre frères et soeurs durera toute l'enfance et toute l'adolescence. Mais pour plusieurs, l'adolescence se terminera par le développement de liens plus cordiaux, un regard humoristique sur leurs anciens conflits et une évolution vers une belle amitié. de Nadia Gagnier, Psychologue - Le soleil Réagir à cet article sur le forum grossesse

mardi 14 octobre 2008

Après son accouchement, Angelina encore plus belle !

Angelina Jolie allaite ses jumeaux photo W magazine Novembre 2008 Angelina Jolie n’avait jamais eu envie d’être enceinte avant de rencontrer son mari Brad Pitt. L’actrice et son conjoint Brad ont aujourd’hui une famille composée de trois enfants adoptés – Maddox, Pax et Zahara – et de trois enfants biologiques – Shiloh, deux ans, et leurs jumeaux de deux mois, Vivienne et Knox. L'actrice de 33 ans raconte qu'elle n'avait jamais eu l'intention, avant de rencontrer son beau de 44 ans, d’avoir un enfant naturellement. «La présence de Brad dans ma vie a changé beaucoup de choses, mais la plus importante c’est qu’avant lui, je n’avais jamais eu envie d’être enceinte. Je n’avais jamais cru que c’était une bonne décision à prendre. Je suppose que je l'ai regardé, que je me suis rendu compte que je l'aimais et que je me suis sentie prête à avoir un enfant. Tout à coup, je voulais tomber enceinte. C’est le genre de chose pour laquelle il n’existe pas d’explication», a-t-elle révélé. «Pour rien au monde je n’échangerais cette expérience. Elle m’a appris beaucoup sur la vie, sur son processus, et maintenant nous avons trois magnifiques enfants qui autrement ne seraient pas ici.» L’entrevue qu’a accordée Angelina au magazine W s’accompagne d’une série de photos intimes de l’actrice prises par Brad. Sur la photo noir et blanc qui orne la première page du magazine, on voit Angelina allaitant un de ses jumeaux. Angelina affirme qu’elle était très à l’aise de montrer son corps, si tôt après sa grossesse, et de poser pour Brad, parce qu’il l’a fait sentir «séduisante». «Je partage ma vie avec un homme qui est assez mature pour me regarder, et trouver que je suis encore plus belle, simplement parce qu’il sait ce que mon corps a vécu, mais surtout ce qu’il a engendré. Il voit vraiment les choses de cette manière. Je me sens donc vraiment encore plus séduisante», ajoute-t-elle. Source: http://www.wmagazine.com/celebrities

lundi 13 octobre 2008

Rachida Dati: Le père démasqué ?

rachida dati enceinte La ministre française de la Justice est la cible de nombreux paparazzi depuis qu'on sait qu'elle est enceinte. La raison de cet intérêt de la presse "people" pour cette femme du monde politique est le mystère qui entoure l'identité du père de cet enfant. Un mystère bien gardé par la Garde des Sceaux... Mais cette fois-ci, il semble que les enquêteurs spécialisés en potins touchent au but. En effet, Rachida Dati a été photographiée en présence d'un homme ces derniers jours. Jusque-là, il n'y a pas de quoi crier victoire. Sauf que des témoins affirment que Rachida Dati est arrivée dans un café avec ce monsieur bras dessus, bras dessous. Aussi, la ministre française portait des lunettes solaires pour passer inaperçu, ce qui ne lui est franchement pas habituel... Enfin, les gardes du corps de madame Dati se sont montrés tellement "embêtés" par ces photographes amateurs et leurs clichés dérangeants qu'il pourrait bien y avoir anguille sous roche... Excepté ces photographes ayant croisé la route de Rachida Dati en charmante compagnie, personne n'ose affirmer que cet homme mystérieux soit réellement le géniteur. Quoi qu'il en soit, des photos des deux personnes concernées circulent sur le net. Et la rumeur ne cesse d'enfler... Source : www.shootnews.com et www.bakchich.info

mardi 7 octobre 2008

Trisomie 21: un test moins risqué que l'amniocentèse

Trisomie 21: un test moins risqué que l'amniocentèse Un nouveau test prénatal destiné à détecter la trisomie 21 est moins risqué que l'amniocentèse, selon une recherche conduite aux Etats-Unis et dévoilée lundi. Cette nouvelle méthode mise au point par des chercheurs de l'Université de Stanford en Californie et de l'Institut médical Howard Hughes ne requiert en effet qu'un échantillon de sang de la mère. Une analyse génétique permet de détecter des anomalies des chromosomes telles que celle responsable de la trisomie 21. "Jusqu'à présent les femmes enceintes risquaient de compromettre leur grossesse pour obtenir cette information", relève l'obstétricien-gynécologue Yair Blumenfeld, coauteur de cette étude décrivant la nouvelle technique et parue dans les Annales de l'académie nationale américaine des Sciences (PNAS) datées du 6 octobre. Plus sûrs Les tests prénataux actuels, tels que l'amniocentèse, nécessitent d'insérer une aiguille dans l'utérus. Ces procédures présentent un risque de 50% de déclencher une fausse-couche. Des tests ne nécessitant pas de faire une ponction transabdominale du liquide amniotique ou d'autres tissus sont beaucoup plus sûrs que les approches actuelles, ajoute Stephen Quake, professeur de bioingénierie et principal auteur de l'étude. La nouvelle technique, qui utilise des fragments de l'ADN foetal dans le sang de la femme, offre outre l'avantage de la sécurité, la possibilité de détecter beaucoup plus tôt des problèmes génétiques du foetus qu'avec les autres méthodes. La nouvelle méthode permet de dépister l'aneuploïdie foetale, qui est une anomalie du nombre de chromosomes. Les humains héritent normalement de 46 chromosomes dont la moitié du père et l'autre moitié de la mère. Des erreurs dans le nombre de chromosomes provoquent de graves problèmes dans le développement physique et mental, et la trisomie 21 en est un exemple puisque ce syndrome résulte de la présence d'une copie supplémentaire du chromosome 21.