mardi 18 novembre 2008

Grossesse et automédication : danger ?

Grossesse et automédication : danger ? De nombreuses personnes pratiquent l'automédication en France, y compris les femmes pendant la grossesse. Une récente enquête française montre qu'une proportion importante de femmes enceintes ignore le danger pour leur bébé de certains médicaments courants comme l'ibuprofène, l'aspirine ou le bromazépam. Selon une étude menée anonymement auprès de 166 femmes par le Centre régional de pharmacovigilance de Toulouse, plus d'une femme sur 7 (24 femmes, soit 15 %) a pris un médicament sans prescription dans la semaine précédant l'enquête. Certes, il pouvait s'agir d'un médicament homéopathique, sans danger pour la grossesse, mais ces femmes ont également pris sans avis médical des antalgiques, des antiacides, des laxatifs, des antibiotiques, des antimycosiques ou antispasmodiques. De plus près de la moitié des femmes interrogées (40 à 46 % selon le médicament) ne connaissait pas les risques pour le foetus liés à la prise d'ibuprofène, d'aspirine ou de benzodiazépines (comme le bromazépam) en fin de grossesse. Il est donc important de rappeler que l'ibuprofène, comme tous les AINS, est déconseillé en début de grossesse et contre-indiqué à partir de 6 mois, en raison des risques de toxicité majeure pour le foetus (atteintes rénales ou cardio-pulmonaires néonatales, mort intra-utérine...) . L'aspirine est également contre-indiquée en fin de grossesse (risque de saignement et de toxicité foetale). Quant aux benzodiazépines, le risque de malformation du foetus en cas de prise en début de grossesse semble minime. Par contre la prise de ces médicaments en fin de grossesse induit un risque de détresse respiratoire du nouveau-né, voire de dépendance de ce dernier. Si vous êtes enceinte et en cas de doute sur un médicament dit "de confort", n'hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou pharmacien ! > Réagissez sur le forum bébé et grossesse Source : Automédication et grossesse : manque d'information. Revue Prescrire 2008;28(301):832.