vendredi 13 février 2009

Grossesse, les vergetures et les astuces !


Une vergeture, qu'est-ce que c'est ? 

Lors de son apparition, une vergeture est une zébrure de couleur rouge-violacée. Elle évolue ensuite vers un blanc nacré. Les vergetures sont généralement localisées sur les hanches, fesses, seins ou haut des cuisses. C'est l'une des marques de grossesse les plus fréquentes puisqu’elles touchent plus d'une femme enceinte sur deux. 
  
D'où viennent-elles ?
Au cours de la grossesse, sous l'influence hormonale et du fait de l’étirement des tissus, les fibres de collagène et d'élastine qui assurent la structure et l'élasticité de la peau se distendent, s’altèrent et s’atrophient. Elles sont remplacées par de nouvelles fibres, plus rares, plus fines et désorganisées. La peau qui les recouvre est également amincie. Il en résulte une trace visible à la surface de la peau qui correspond à une cicatrice. 

Pourquoi apparaissent-elles ? 
Les vergetures apparaissent essentiellement à cause de facteurs hormonaux. De plus, le poids de la femme avant la grossesse, la qualité de son collagène et l'hérédité interviennent dans le processus de leur formation. A noter également, les vergetures sévissent davantage chez les jeunes femmes. En revanche, la distension des tissus de la peau due à la prise de poids est secondaire, elle oriente la disposition des vergetures. Enfin, le nombre de grossesses antérieures n'influence pas non plus la survenue de nouvelles vergetures. 

Peux-t'on les éviter ? 
Huiles essentielles 
Dans certains cas et dès les débuts de la grossesse, voici une mixture à base d’huiles essentielles qui peut tenir à distance les méchantes stries violacées. Essayez donc cette recette tout droit venue de nos amies britanniques : Remplissez une bouteille en verre foncé (type bouteille de vin) de 50 ml d’huile de germe de blé (ou d’un mélange d’huiles de germe de blé et d’amande pour une solution plus légére). Ajoutez 3 gouttes d’huile essentielle de lavande et 15 gouttes d’huile essentielle de néroli. Massez-vous quotidiennement avec cette mixture, après la douche ou le bain. 

Vitamines 
Vous pouvez également tenter une supplémentation en vitamine E pour aider la peau à améliorer son élasticité (prenez tout de même l’avis de votre médecin avant de vous lancer). Il est aussi possible d’appliquer de l’huile de vitamine E pure localement pour prévenir ou réduire les vergetures. Continuez régulièrement après votre accouchement. 

Homéopathie 
L’homéopathie est une science du sur-mesure et ce qui fonctionne pour l’une n’est pas obligatoirement adapté à une autre. Vous pouvez néanmoins tenter ce petit traitement à base Calc. Fluor (Calcium Fluoratum). en dilution 6 CH. Prenez Calc. Fluor en dilution 6 CH trois fois par jours pendant une semaine au tout début de votre grossesse. Continuez ce même régime une semaine sur deux jusqu’à votre accouchement. Ce remède permet d’améliorer l’élasticité de la peau. 

Les crèmes anti-vergetures 
1• Anticipez Appliquez votre soin préventif dès le premier mois de grossesse. Plus la prévention est précoce, plus elle est efficace. 

2• Appliquez les soins de façon régulière Plus l’application du soin est régulière, meilleure sera son efficacité. 

3• Continuez à appliquer des soins après l’accouchement. Même après l’accouchement, les vergetures peuvent continuer d’apparaître, il faut donc continuer d’appliquer les soins régulièrement. 

Enfin, comme toute cicatrice, une vergeture ne doit pas être exposée au soleil. 

Karité 
Confidence d’un mannequin black enceinte : elle et ses consœurs, qui craignent les vergetures comme la peste (imaginez une strie blanche laiteuse sur une jolie peau ébène), se massent le corps avec du beurre de karité pur pendant toute leur grossesse. Passez éventuelement au micro-onde le beurre de karité avant de l'appliquer. Mais attention : il faut vraiment masser, activement et longtemps (au moins 10 minutes) chaque jour. En résumé, hydratez et massez afin de réduire les vergétures.

4 commentaires:

  1. Selon le Dr. B.Arnal-Schnebelen,médecin gynécologue-obstétricien, responsable du DU de phytothérapie, faculté de médecine Paris XIII : AUCUNE prise chez la femme enceinte et allaitante,les huiles franchissent la barrière placentaire et passent dans le lait.Il vaut mieux se tourner vers l'homéopathie et l'acupuncture. Ce qui est naturel n'est pas forcément bon!!!!! C'est fou les forums et blogs où l'on conseille aux femmes enceintes d'utiliser les HE ou de masser leurs bébés ou petits enfants avec (le système pulmonaire des enfants ne se défend pas comme celui, plus développé,des adultes!). Je suis journaliste et je viens de faire une enquête pour un magazine féminin, comme vous je pensais que les HE étaient sans grand danger....

    RépondreSupprimer
  2. je suis contente de tes conseils sur l'alimentation de la femme enceinte merci bc

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement le beurre de karité est efficace contre les vergetures.
    Bien prendre du 100% naturel et non des crèmes à base de beurre de karité qui n'en contiennent qu'un faible pourcentage.

    RépondreSupprimer
  4. En réponse au commentaire du journaliste de magazine féminin :
    Attention, un titre de docteur n'est nullement synonyme de possession de la vérité absolue. Certes, il atteste généralement d'une expérience avancée et d'une connaissance approfondi du domaine, mais attention à ne pas idéaliser la position d'une personne, aussi éminente soit-elle.
    Oui, les HE peuvent être dangereuses pour les femmes enceintes, mais seulement certaines essences. D'autres sont au contraires recommandées et permettent des améliorations ou évitent les complications, là où d'autres produits allopathiques échouent ou sont déconseillés pour la grossesse. L'HE de lavande, citée dans ce présent article, est, par exemple, une merveille.
    De toute évidence, le journaliste qui a laissé le commentaire ci-dessus n'est allé voir que des professionnels "laboratoirement" approuvés. Sera-t-il autant d'accord avec le fait que le milieu médical a récemment autorisé l'AZT pour les femmes enceintes, médicament reconnu comme étant l'un des plus toxiques qui existe, alors même que le rapport bénéfice/risque est reconnu très négatif par une grande partie de la communauté scientifique ?

    RépondreSupprimer

Laissez VOTRE COMMENTAIRE sur cet article du "Blog et forum bébé - LeBebe.net" :