vendredi 25 septembre 2009

Gisele Büdchen est enceinte et ne sa cache plus !



Alors que la rumeur court depuis des mois déjà, Tom Brady, le compagnon de Gisèle Bündchen a enfin confirmé aux commentateurs de la chaîne ESPN, que cette dernière était enceinte.

La top modèle brésilienne, qui attend son premier enfant, dévoile enfin ses premières rondeurs.

Gisele Bündchen et Tom Brady, joueur de football américain, sont mariés depuis avril dernier. "Ça ne peut pas être plus difficile qu'un entraînement, donc je suis prêt", a ajouté le champion de football. Tom Brady a déjà un fils avec son ex, Bridget Moynahan. La jeune femme est enceinte d'un petit garçon à qui elle devrait donner naissance dans le courant du mois de décembre.

jeudi 24 septembre 2009

Sexy, la grossesse ? (Vidéo)



Est ce que la grossesse rend sexy?

Cette ligne de Lingerie "Hot Milk" pourrait vous faire changer d'avis. Au moins, cela saura vous faire rire!

Dans nos forums: Vous êtes vous sentie sexy quand vous étiez enceinte?

Nathalie Kosciusko-Morizet a accouché d'un petit Louis-Abel

Nathalie Kosciusko-Morizet a accouché mercredi matin à l'hôpital de Longjumeau dans l'Essonne d'un petit Louis-Abel.

C'est le deuxième enfant de la secrétaire d'Etat à la prospective et au développement de l'économie numérique. Le 25 mai 2005, elle avait donné naissance à Paul-Elie. Le 22 avril 2009, NKM avait confirmé sur Facebook qu'elle était enceinte.

jeudi 17 septembre 2009

Les solvants nocifs pour les femmes enceintes!

Le risque de malformations congénitales du fœtus est 2,5 fois plus élevé chez les femmes les plus exposées aux solvants sur leur lieu de travail, selon une étude. Utilisés pour diluer, dégraisser, séparer des substances ou nettoyer, les solvants sont des produits néfastes pour l’enfant à naître, confirme une étude menée par une équipe de l’Inserm. Le risque de malformations congénitales est 2,5 fois plus élevé chez les femmes les plus exposées aux solvants dans leur profession que chez les femmes qui n’y sont pas exposées du tout. Ces hydrocarbures ont en effet la capacité de franchir la barrière protectrice que forme le placenta pendant la grossesse. Des études menées sur des rattes ont révélé la toxicité de ces produits pour le fœtus. Le plus souvent, les solvants sont inhalés via les voies respiratoires ou bien absorbés par la peau.
L’équipe de Sylvaine Cordier, du Groupe d'étude de la reproduction chez l'homme et les mammifères (Inserm) a suivi une cohorte de 3421 femmes, dont plus de 3000 ayant un travail. 30% des femmes ont déclaré être exposées à au moins un solvant sur leur lieu de travail. Sur cette cohorte, les femmes ayant été exposées aux plus fortes doses de solvants sont aussi celles qui avaient le plus de risque de voir leur fœtus souffrir d’une malformation du rein ou des voies urinaires, des parties génitales pour les garçons, ou d’un bec de lièvre. Ce type de malformations congénitales concerne en moyenne 2 à 3% des nouveau-nés. Un risque 2,5 fois plus élevé chez les femmes enceintes les plus exposées aux solvants au début de leur grossesse, soulignent les chercheurs de l’Inserm, qui publient leurs travaux dans la revue Occupational and Environnemental Medicine. Pour les femmes, les secteurs où l’exposition aux solvants est la plus importante sont l’entretien et du ménage, la coiffure et l’esthétique, la santé et les laboratoires. C.D. Sciences et Avenir.com 15/09/09

dimanche 13 septembre 2009

Alcool et grossesse: sensibilisation au syndrome d'alcoolisation foetale

Le 9 septembre à 09h09 a été donné le coup d'envoi de la Journée mondiale de sensibilisation au syndrome d'alcoolisation foetale. A cette occasion, divers hôpitaux de France organisaient au sein des maternités des actions de sensibilisation auprès des futures mamans, comme à l'hôpital de Cambrai, dans le Nord. L'objectif est d'insister sur les effets délétères de l'alcool sur les futurs bébés. Le syndrome d'alcoolisation foetale (SAF) est dû à une exposition prénatale à l'alcool, de par une consommation excessive par la mère au cours de la grossesse, que ce soit de manière ponctuelle ou aiguë (plus de 3 verres à l'occasion). Avec pour conséquences possibles pour le bébé des malformations au niveau du visage, des os ou des organes internes, un retard de croissance pré et/ou postnatal et une atteinte du système nerveux central. En effet tout ce qu'ingère la mère, boissons, médicaments, tabac, le bébé l'ingère également. Quand la mère boit, bébé "boit" aussi, et la concentration d'alcool dans le sang maternel est identique à celle du foetus. Sauf que lui n'a pas les enzymes lui permettant de dégrader l'alcool. L'alcool, tout comme d'autres substances telles que le tabac ou certains médicaments, est donc toxique pour le bébé et ce, tout au long de la grossesse. Le cerveau est d'ailleurs l'organe le plus vulnérable. Troubles du sommeil, de l'alimentation, du comportement, hyperactivité, retard global de la psychomotricité, du langage, problèmes de santé multiples (anomalies cardiaques, urogénitales, osseuses, ophtalmologiques (myopie, strabisme), surdité... Les conséquences neurologiques et comportementales peuvent être très importantes. Le message de cette journée ? Faire comprendre aux femmes enceintes qu'à tout moment de la grossesse, l'arrêt de l'alcool est bénéfique au bébé et inciter les femmes concernées à en parler aux professionnels de la santé qui les accompagne durant cette période : pédiatres, gynécologues, médecins généralistes, etc. Évidemment, dans l'idéal, il ne faut pas boire d'alcool du tout durant toute la période de la grossesse étant donné qu'aucun seuil minimal d'alcool sans risque n'est connu. C'est bien l'alcool en lui-même qui est dangereux pour l'enfant et non pas la maladie alcoolique. Sources : La voix du Nord, Ortho-SAF, 09 septembre 2009