jeudi 26 novembre 2009

Vaccin H1N1 et femme enceinte: l'état belge attaqué !


Vaccin H1N1: l'Etat se défend en référé face à des femmes enceintes

Le tribunal des référés de Bruxelles a entendu mercredi les plaidoiries de toutes les parties, dans le cadre de l'action lancée par quatre femmes enceintes contre l'Etat belge.

Les parties demanderesses, représentées par Mes Georges-Henri Beauthier et Philippe Vanlangendonck, considèrent qu'à partir du moment où les autorités sanitaires belges estiment qu'elles appartiennent à un groupe à risque pour le virus H1N1 et qu'elles doivent se faire vacciner à bref délai, elles ont le droit de bénéficier de toutes les garanties quant à la qualité du vaccin.

Aussi, elles entendent faire condamner l'Etat à leur délivrer "un vaccin contre le virus H1N1 qui ne contient pas d'adjuvant squalène, ni le conservateur thimérosal et qui soit fabriqué selon des normes classiques de fabrication antigrippe, c'est-à-dire un vaccin à virus fragmentés et non produit à base de lignées cellulaires continues, soit des lignées cancéreuses". Elles réclament de lourdes astreintes.

Les avocats de l'Etat belge ont soulevé l'incompétence du tribunal pour deux raisons principales. Aux yeux de la partie défenderesse, le tribunal des référés est compétent pour statuer provisoirement. Or, selon elle, les mesures réclamées par les demanderesses ont un caractère définitif. Par ailleurs, les avocats de l'Etat ont indiqué que faire droit aux parties adverses constituerait une intervention grave du pouvoir judiciaire sur le pouvoir exécutif.

La présidente, Cécile Hayez, a indiqué qu'elle prononcera sa décision, le 1er décembre au plus tard.

Source: lalibre.be / Belga

lundi 23 novembre 2009

Grippe A : une femme enceinte vaccinée perd son bébé


L'agence du médicament a annoncé un cas d'interruption de grossesse in utero deux jours après une vaccination contre la grippe H1N1, mais "aucune donnée ne permet de relier ce cas à la vaccination".

Selon l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), la femme concernée était à 38 semaines d'amenorrhée. "Elle avait des symptômes post-vaccinaux classiques", a dit Jean Marimbert directeur général de l'Afssaps.

"Deux jours après la vaccination, elle a eu de fortes contractions" et les médecins se sont aperçu que le coeur du foetus ne battait plus", a expliqué M. Marimbert.

Il a souligné qu'aucune "donnée ne permet à l'heure actuelle de relier la vaccination à l'avortement" et que des examens complémentaires sont en cours. Il a précisé que la personne concernée faisait partie du personnel de santé et qu'elle avait reçu le vaccin avec adjuvant Pandemrix du laboratoire GlaxoSmithKline.

L’incidence de tels événements en France et en Europe, dans la population générale, est de l’ordre de 4 pour 1000 naissances vivantes. Les causes possibles les plus souvent citées sont : hypertension artérielle, hématome rétroplacentaire, retard de croissance intrautérin, malformations, infections, diabète, pathologie de cordon, etc. Il faut noter que 30% des cas restent inexpliqués malgré des investigations poussées.

La très grande majorité des effets indésirables signalés et pour lesquels un lien peut être envisagé avec la vaccination, sont déjà répertoriés dans les résultats des essais cliniques du dossier d’autorisation de mise sur le marché (RCP) et la notice patient. Au vu de l’ensemble des données recueillies, le profil de tolérance du vaccin Pandemrix est semblable à celui observé lors des essais cliniques. Les effets indésirables portés à la connaissance de l’Afssaps à la date du 15 novembre 2009, ne remettent pas en cause la balance bénéfice- risque du Pandemrix. Source : dossier presse du ministère de la Santé.

M. Marimbert a indiqué qu'il y avait chaque année plus de 3.000 morts in utero avec de nombreuses causes possibles comme hypertension artérielle, infection ou diabète et que 30 % des cas restaient inexpliqués.

dimanche 22 novembre 2009

Le lait maternel encore plus riche que l'on ne le pensait


Le lait maternel contient trois sortes de cellules souches qui peuvent aider un enfant à "compléter sa destinée génétique", rapporte dimanche l'hebdomadaire britannique Independent on Sunday.

Selon le Dr Mark Cregan, directeur médical d'une entreprise suisse qui s'occupe de soins aux enfants, des cellules souches ont été découvertes dans le lait maternel qui font que les glandes mammaires de la mère remplacent le placenta pour guider le développement du nouveau-né.

M. Cregan a isolé dans le lait maternel ces cellules souches qui jouent un rôle dans l'immunité. "Le lait maternel est le seul tissu adulte dans lequel plus d'un type de cellule souche a été découvert. C'est vraiment unique et cela en dit beaucoup sur l'impressionnante activité biologique du lait maternel et les bénéfices pour l'enfant ainsi nourri", a-t-il expliqué au magazine.

Ses recherches ont montré que le lait maternel contient aussi des cellules souches qui favorisent la croissance des muscles et des tissus osseux. Sur la base de cette découverte, effectuée à l'université d'Australie occidentale à Perth, des chercheurs tentent maintenant de "récolter" des cellules souches du lait maternel pour poursuivre leurs recherches.

Certains médecins espèrent que cette découverte encouragera davantage de mères à alimenter ainsi leur enfant, comme le recommande déjà l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

mardi 17 novembre 2009

Adriana Lima a accouché d’une petite fille


Le top model Adriana Lima a accouché d’une petite fille dimanche dernier.

Après Heidi Klum et Karolina Kurkova , voici encore un top model maman !

En effet, la jolie Adriana Lima, connue pour être l’un des anges de Victoria’s Secret, a accouché, dimanche 15 novembre 2009, d’une petite fille, à New-York. Adriana, 28 ans, et son mari depuis le 14 février dernier, le basketteur de NBA Marko Jaric, 31 ans, sont donc désormais les heureux parents d’une petite Valentina. "La maman, le papa et le bébé se portent bien" ont-ils fait savoir dans un communiqué.

Adriana Lima est mannequin star de la marque de sous-vêtements Victoria’s Secret. Elle devra donc délaisser la lingerie pour la layette pendant un certain temps.

Gisele Bündchen devrait être la prochaine top maman a accoucher, la naissance du bébé qu'elle attend avec Tom Brady est prévu début décembre.