mardi 19 janvier 2010

L'allaitement prolongé de bébé favorise la santé mentale


Les enfants qui sont allaités pour une durée supérieure à six mois pourraient présenter un plus faible risque d'avoir des problèmes de santé mentale plus tard dans la vie. Ce sont les résultats d'une étude australienne.

Une étude conduite par le Telethon Institute for Child Health Research a étudié 2 366 enfants allaités par des femmes inscrites dans une étude de grossesse dans l'état d'Australie occidentale.

Chacun des enfants a subi une évaluation de santé mentale quand ils ont atteint l'âge de deux, cinq, huit, 10, et 14 ans.

Les chercheurs ont constaté qu'allaiter pourrait aider des bébés à faire face à l'effort et pourrait être le signal d'une connexion plus forte de mère à enfant ce qui pourrait fournir des bénéfices à long terme.

Parmi les enfants de l'étude, 11 % n'ont été jamais allaités, 38 % ont été allaités pendant moins de six mois, et un peu plus de la moitié ont été allaités pendant six mois ou plus.

Les mères qui ont allaité pour moins de six mois étaient plus jeunes, moins instruites, plus pauvres, et plus soumises à une contrainte, et étaient également des fumeuses par rapport aux mères qui ont allaité plus longtemps.

À chacune des évaluations, les chercheurs ont trouvé que les enfants qui ont été allaités pendant des périodes plus courtes ont eu un plus mauvais comportement qui pouvait se traduire en agression ou dépression.

Mais pour chaque mois supplémentaire d'un enfant qui a été allaité, le comportement s'est amélioré.

L'étude est publiée dans The Journal of Pediatrics : "The Long-Term Effects of Breastfeeding on Child and Adolescent Mental Health: A Pregnancy Cohort Study Followed for 14 Years"

Source: RechercheClinique.com