jeudi 16 juin 2011

Une mère veut donner son utérus à sa fille

FIV et greffe d'utérus, une première ?
Capture Dailymail
Eva Ottonson, suédoise de 56ans vivant en Angleterre veux faire un don d'organe un peu spécial à sa fille de 25 ans : son utérus. Née sans cet organe reproducteur, Sara Ottoson ne peut enfanter. Après réflexion, les deux femmes ont trouvé la solution. Sara pourrait donc à terme enfanter en utilisant la même matrice que celle dans laquelle elle a été conçue.

Sa fille ne peut pas avoir d'enfant car elle est atteinte du syndrome de 'Mayer-Rokitansky-Küster-Hauser', une pathologie qui se définit par une absence congénitale totale ou partielle de vagin et d'utérus.

Face à cette situation et selon une information publiée par le Daily Mail cette femme de 56 ans envisage de donner son utérus à sa propre fille afin de lui permettre de pouvoir donner la vie.

Cette situation totalement inédite qui se passe en Suède suscite beaucoup de questions et une certaine polémique. Si cette greffe se déroule comme cette mère et sa fille le souhaitent, cette dernière portera son enfant dans l'utérus où elle a également passé les 9 premiers mois de sa vie.

Pour ce que cette greffe soit possible et que cela soit une réussite, il faudrait que la future maman ait recours à la FIV (fécondation in vitro). L'autre problème c'est la difficulté de l'opération. Interrogé par le Daily Mail un professeur Suédois affirme qu'une telle greffe est beaucoup plus risquée qu'une transplantation de rein, de foie ou de coeur.

Le cas d'Eva et Sara n'est pas unique. Une dizaine de dossiers similaires sont en cours d'évaluation par l'équipe médicale suédoise qui doit réaliser prochainement l'intervention, prévue pour le printemps 2012. Dans la plupart des cas, il s'agit aussi d'une greffe entre une mère et sa fille. In fine, si des enfants naissent, l'accouchement devra avoir lieu par césarienne pour minimiser les risques de complications.

Qu'en pensez-vous ?

Source Metrofrance.fr