vendredi 31 août 2012

Tori Spelling a accouché de son quatrième enfant

Torri spelling deux jours avant son accouchement - Photo DR

L'actrice Tori Spelling a accouché, hier, de son quatrième enfant. 

C'est elle même qui l'a annoncé sur son compte Twitter et sur son site internet. "Nous sommes très heureux d'annoncer la naissance du nouveau membre de la famille McDermott!" pouvait-on lire sur son site.

Tori Spelling âgée de 39 ans a accouché d'un garçon, Finn Davey McDermott ce jeudi 30 août à 17h39.

Finn pèse 2,9 kg et mesure 50 centimètres.

Tori Spelling et son mari, Dean McDermott ont déjà trois autres enfants en commun: Liam Aaron, 5ans, Stella Doreen, 4ans  et Hattie Margaret, 10 mois.

Il y a quelques semaines, l'actrice avait précisé aux médias que cette grossesse n'était pas "du tout prévue" mais que la venue de l'enfant était une "bénédiction".

Félicitations à Tori et Dean pour la naissance de bébé Finn!

vendredi 3 août 2012

Anémie et grossesse, le fer est nécessaire !

Le fer est important pour la femme enceinte !
Une supplémentation en fer tous les 2 jours s'avère aussi efficace à prévenir l'anémie chez les femmes enceintes qu'une prise quotidienne, et réduit en outre les effets secondaires, selon de nouveaux travaux de la revue Cochrane.

Du fer tous les 2 jours prévient l'anémie pendant la grossesse, tout en limitant les effets secondaires.
Le manque de fer est fréquent chez les femmes mais il s'avère particulièrement préjudiciable lors d'une grossesse ; une anémie peut en effet entraîner des problèmes lors de l'accouchement et chez le bébé (risque de petit poids de naissance, de retard de croissance intra-utérin, d'accouchement prématuré…). Pour pallier ce manque, les gynécologues prescrivent généralement des compléments alimentaires en fer pendant la grossesse et réalisent des contrôles sanguins tout au long des 9 mois.

Pour s'assurer de l'intérêt d'une telle pratique, les chercheurs ont analysé les données de 18 études incluant au total 4 072 femmes enceintes prenant des compléments en fer seul, ou associé à l'acide folique ou encore à des vitamines et minéraux. L'analyse des résultats fait apparaître que les femmes qui prenaient uniquement du fer une, deux ou trois fois par semaine et jamais deux jours de suite, avaient moins de risque que les autres de souffrir d'anémie au terme de leur grossesse, et leur bébé n'avait pas plus de risque de naître prématurément ou d'avoir un petit poids à la naissance.

En outre, les femmes prenant leur comprimé de fer de façon intermittente présentaient mois d'effets secondaires comme les nausées, la constipation ou un taux élevé d'hémoglobine, rapportent les auteurs.

Ces derniers concluent que "la prise intermittente de compléments en fer est une alternative envisageable à la supplémentation quotidienne pour prévenir l'anémie pendant la grossesse, notamment dans les pays développés où l'anémie gestationnelle n'est pas un problème de santé publique et où les soins prénatals sont de bonne qualité".

Ils suggèrent de mener des travaux afin de définir clairement les doses de fer nécessaires et comportant le moins d'effets secondaires pour les femmes enceintes.

En France, les prescriptions de fer ne sont pas systématiques et se font au cas par cas. Elles sont rarement faites en tout début de grossesse, mais le plus souvent à partir du 4ème mois.

Source http://news.doctissimo.fr/Grossesse-bebe/Femme-enceinte-du-fer-tous-les-deux-jours-suffit-a-prevenir-une-anemie-28010

"Intermittent oral iron supplemtentation during pregnancy". Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 7. Art. N°.: CD009997. DOI: 10.1002/14651858. (téléchargeable sur Internet).

"L'allaitement maternel peut sauver un million de vies"

La grande tétée.
Si davantage de pays encourageaient l'allaitement maternel, la vie d'environ un million d'enfants pourrait être sauvée, estime jeudi l'Unicef à l'occasion de la 20e édition de la semaine mondiale de l'allaitement maternel du 1er au 7 août.

Selon l'Unicef, il existe beaucoup de preuves comme quoi l'allaitement maternel peut prévenir des maladies comme la diarrhée et la pneumonie, maladies auxquelles succombent chaque année des millions d'enfants.

Pourtant, la proportion de femmes dans le monde qui donnent le sein à leurs enfants n'a pas augmenté de façon spectaculaire au cours des dernières années: de 32% de femmes allaitant en 1995, on est passé à 39% en 2010.

Selon l'organisation, il s'agit là de la conséquence combinée d'un marketing contraire à l'éthique de la part des producteurs de lait de substitution, des politiques nationales qui soutiennent trop peu l'allaitement maternel et d'un manque de connaissance des risques de ne pas allaiter.

Une enquête publiée en 2008 dans la revue scientifique "The Lancet" montre que chez les enfants qui ne sont pas nourris au sein, le risque de mourir avant l'âge de 6 mois est 14 fois plus élevé que chez les enfants qui l'ont été.

Source : 7sur7.be