jeudi 29 août 2013

L'alcool avant la première grossesse augmente le risque de cancer du sein

Selon une étude américaine, les jeunes femmes qui boivent de l'alcool avant leur première grossesse ont un risque accru de développer un cancer du sein par rapport à celles qui commencent après avoir été enceintes.

Boire de l'alcool avant une première grossesse provoque un risque accru de développer un cancer du sein. C'est ce que révèle une étude américaine publiée mercredi dans la revue de l'Institut américain du cancer. On savait déjà que la consommation de boissons alcoolisées au cours de l'année précédente pouvait augmenter le risque de cancer du sein chez les femmes. Mais le lien entre la consommation d'alcool durant la période s'écoulant entre les premières règles et la première grossesse et le risque de développer ce cancer n'avait pas jusqu'alors été mis en évidence.

Les auteurs de cette nouvelle étude notent que les tissus mammaires sont particulièrement sensibles aux carcinogènes durant cette période. Ces chercheurs, dont le Dr Ying Liu de la faculté de médecine de l'Université Washington à St. Louis, ont analysé des données médicales portant sur 91.005 infirmières de 25 à 44 ans sans antécédent de cancer. Ces femmes ont été suivies de 1989 à 2009.

Parmi les participantes, 20,4% ont indiqué n'avoir jamais bu d'alcool entre le moment de leurs premières menstruations et leur première grossesse tandis que 3,8% ont fait part d'une consommation allant de modérée à élevée. Les auteurs ont constaté 1609 cas de cancer du sein et 970 cas de tumeurs bénignes du sein durant les 20 années de l'étude.

Le risque augmente avec la quantité d'alcool

Boire de l'alcool entre les premières règles et la première fois qu'une femme tombe enceinte est lié à un risque plus grand de cancer du sein et de tumeurs mammaires bénignes, quelle que soit la consommation de boissons alcoolisées après la première grossesse.

Le risque augmente avec les quantités d'alcool bues durant cette période de plus grande vulnérabilité, soulignent les chercheurs, qui ont aussi observé que plus la période est longue entre les premières règles et la première grossesse plus le risque de cancer du sein est élevé.

Ces chercheurs ont enfin constaté que le fait de boire de l'alcool après la première grossesse était lié à un plus grand risque de cancer du sein mais pas de tumeurs mammaires bénignes.

Sources : tf1